Afrique du Sud
Accueil Photographies Afrique Liens Afrique Livres contact Communiqués Firefox
 
 
 
 
 
 
Afrique du Sud-internet
articles
Politique
histoire
Biographies
  • Nelson Mandela : Nelson Rolihlahla Mandela, très exactement ...
  • Jacob Zuma : le tout dernier président ...
  • Steve Biko : symbole et martyr de la lutte anti-apartheid ...
  • Joe Slovo : celui qui porte la peau de léopard ...
  • Govan Mbeki : le père du président Thabo Mbeki, compagnon de route de Mandela ...
  • Joe Modise : l'ancien commandant d'Umkhonto we Sizwe ...
  • Walter Sisulu : l'immense pilier de la lutte anti-apartheid ...
 
 
 

 

 
Apartheid

apartheidÇa veut dire "Vivre à part" en langue afrikaans, la langue des Boers, les fermiers Blancs sud-africains descendants des colons hollandais établis dès le XVIIe siècle dans la région du Cap.
Ce système ségrégationniste a été mis en place par le Parti national (fondé par Daniel Malan) dès 1948, après que ce parti eut remporté la majorité au Parlement de l'Union sud-africaine. Ce système politique fondé sur la séparation des races et de leurs droits va être progressivement "affiné" par toute une série de mesures prises jusqu'en 1959 :
- 1949 : interdiction des mariages mixtes (pour mieux différencier les origines ethniques). Cette loi sera renforcée plus tard par une autre, interdisant les rapports sexuels mixtes
- 1950 : promulgation du "Population Registration Act" qui distingue quatre groupes de population dans l'Union sud-africaine ; les Noirs (neuf ethnies reconnues), les Métis, les Indiens et les Blancs d'origine européenne.
Dans la foulée, une loi proscrit le "communisme", afin de mieux lutter contre les ennemis de l'apartheid qui auront vite fait d'être catalogués comme de simples "communistes".
Toujours en 1950, promulgation du "Group Areas Act" qui définit les zones de résidences selon la race.
- 1952 : promulgation du "Pass Law Act" qui instaure le port obligatoire d'un laissez-passer pour tous les non-Blancs de plus de 16 ans. Ce système permet de contrôler et de sanctionner tout déplacement non autorisé hors sa zone de travail ou de résidence.
- 1953 : l'apothéose, avec la promulgation du "Reservation of Separate Amenities Act" qui étend la ségrégation raciale à tous les lieux et services publics. C'est l'apparition des fameux panneaux "White only" ("Réservé aux Blancs") dans les transports, les écoles, les jardins publics et même les plages.
- 1959 : pour peaufiner le système, on crée les "bantoustans", des régions réservées uniquement aux Bantous (les Noirs), qui jouiront de leur propre système. Du coup, les Noirs sont de facto exclus de tout le système politique sud-africain. C'est le développement séparé poussé à l'extrême.
- 1961 : suite à un référendum organisé par le Premier ministre de l'époque, Verwoerd, l'Union sud-africaine devient la République sud-africaine - totalement indépendante - et quitte du même coup le Commonwealth.
- 1964 : Nelson Mandela et sept de ses compagnons de lutte membres de l'African National Congress (ANC) sont condamnés à la prison à vie.

Au moment de la mise en place de l'apartheid, la répartition raciale était ainsi :
Blancs : 21 %, dont 60 % d'Afrikaners et 40 % d'anglophones (principalement Britanniques)
Indiens : 3%
Métis : 9%
Noirs : 67 % de la population.

L'apartheid n'a pas évolué avant l'arrivée au pouvoir de Pieter Willem Botha, qui bien que toujours partisans de ce système, a réformé la constitution, autorisant une légère participation des Indiens et des Métis à la vie politique.
L'apartheid sera finalement aboli en juin 1991, sous la présidence de Frederik De Klerk. Nelson Mandela a été libéré le 11 février 1990, après 27 ans de détention.

haut © Copyright afrique-express.com
 
données de base
drapeu afrique du sudPopulation : 46,923 millions
Superficie : 1 219 090 km2
Monnaie : Rand (1 euro = ± 10 Rand - mars 2011)
Langues officielles : Anglais, afrikaans
Langues provinciales : ndébélé, sotho, sesotho, swazi, tsonga, tswana, venda, xhosa, zoulou
Principales villes : Johannesburg, Pretoria, Durban, Le Cap, Port-elizabeth
Capitale
: Pretoria de juillet à décembre Le Cap de janvier à juin
Président : Jacob Zuma (6 mai 2009)
Vice-présidente : Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka
Parti au pouvoir : ANC (African National Congress)
Archives de la revue Afrique-Express
1993 1994 1995 1996 1997 1998
1999 2000 2001 2002 2003 2004
 
 
 
afrique du sud provinces