Elections législativesde novembre 1996
Les résultats

En raison du boycott des principaux partis d'opposition,
la mouvance présidentielle sera majoritaire au Parlement.

Les partisans du président nigérien, le général Ibrahim Baré Maïnassara ont remporté 69 des 83 sièges mis en jeu lors des élections législatives du 23 novembre.
Étonnement, et malgré ce boycott, le taux de participation annoncé est de 39,17%, soit légèrement plus élevé que lors des deux précédentes élections législatives en 1993 et 1995 où il avait été inférieur à 35%, alors qu'à l'époque tous les partis politiques étaient en compétition. L'opposition a estimé que le taux de participation n'a guère dépassé 5%, et a demandé "l'invalidation" du scrutin qu'elle a jugé "contraire à la volonté populaire".

Le nouveau groupe politique dénommé l'Union nationale des indépendants pour le renouveau démocratique (UNIRD), qui soutient le général Maïnassara, a remporté à elle seule 58 sièges.
Quatre autres partis politiques se réclamant de la mouvance présidentielle totalisent 11 sièges.
L'Alliance nigérienne pour la démocratie et le progrès (ANDP) de l'ancien président de l'Assemblée nationale, Moumouni Djermakoye, a remporté 8 sièges.
L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), proche de la communauté touarègue, dispose de 3 députés. Une coalition d'indépendants remporte également 3 sièges.

Retour au sommaire Niger